Le Monde vu de la Cortewilde

Le Monde vu de la Cortewilde

28. Le cadran solaire de l'école.

Pour son centenaire, la petite école a été décorée d’un superbe cadran solaire dont la maxime, destinée aux enfants, m’a séduit par sa simplicité poétique : « Cent ans d’école, le soleil tourne encore. L’heure s’envole : au travail, petits lutins. »
Chaque matin, en allant chercher mon pain, je passe devant l’école à l’heure de la rentrée. Et j’ai l’impression que chaque année il y a plus d’enfants. C’est vrai qu’avec le temps, de nombreuses nouvelles constructions sont sorties de terre et qu’il y a de plus en plus de jeunes ménages. C’est le « Regain » de Jean Giono…
Il est vrai que la première fois que nous sommes revenus au Villar, pour le mariage de ma sœur, nous avions eu l’impression de retomber un siècle en arrière, tant tout semblait ancien : les maisons, les gens, les traditions, les outils agricoles… Et  nous ne voyions pas beaucoup d’enfants.
Tout a bien changé !



15/01/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 79 autres membres