Le Monde vu de la Cortewilde

Le Monde vu de la Cortewilde

21/11 : "Une taxe sur les panneaux solaires?"

     Je viens de lire aujourd'hui sur le site de "L'Avenir" que le gouvernement wallon a commencé à évoquer une éventuelle taxation des panneaux solaires. Je vous fais grâce des précisions techniques sur la façon de taxer, car plusieurs modalités sont proposées. (taxation au mètre carré? au kw?...)

 

     Plusieurs ministres, faute de pouvoir (ou vouloir) démentir, affirment que rien n'est encore fait, mais selon moi, "il n'y a pas de fumée sans feu", et en ces périodes de vaches maigres, nos gouvernants sont à la recherche de toutes les solutions possibles pour aller trouver de l'argent dans nos poches.

 

     L'article sur le site a déjà suscité de nombreux commentaires, la plupart indignés, qui crient à la trahison. En effet, le gouvernement a durant tout un temps poussé les particuliers à l'installation de panneaux photovoltaïques à grands coups de primes et de certificats verts promis à durer mille ans...Et aujourd'hui on s'étrangle en hurlant qu'il fait marche arrière et qu'il brise les beaux rêves d'énergie gratuite...ou même rentable en revendant le surplus...

 

     Quelques commentaires, au contraire, dont le mien, sont plus pragmatique et moins étonnés de cette "réalpolitik".

 

     En effet, il y a quelque temps déjà, j'avais joué les prophètes en évoquant cette éventualité dans un article sur ce blog.

 

     En effet, j'affirme qu'il fallait vraiment être naïf et candide pour croire qu'un gouvernement allait comme ça, dans un grand élan de bonté (les primes à l'installation), donner de l'argent au citoyen pour lui permettre de s'équiper d'une source d'énergie sur laquelle il ne paierait pas de taxes! C'était une utopie navrante de le croire.

 

     Et je suis persuadé qu'il en sera de même, un jour pas forcément si lointain, pour les voitures électriques. Peut-on imaginer que l'Etat acceptera comme ça, pour le bien-être de la planète, de se priver des revenus gigantesques que représentent pour lui les taxes sur les carburants pétroliers. Il faudrait être l'empereur des naïfs pour le croire... L'Etat devra trouver un revenu de remplacement! Ce sera pour lui une question de vie ou de mort. En attendant, je vous laisse réfléchir aux alternatives qu'il trouvera forcément. Mais rien de ce que fait l'Etat ne sera jamais fait sans maintenir (au moins) ses rentrées fiscales.

 

     Pour en revenir aux panneaux solaires, ce ne sera pas difficile d'organiser la taxation : tous ceux qui ont demandé une prime à l'installation sont déjà fichés et donc automatiquement taxables. Et dans mon précédent article, j'avais aussi évoqué un autre créneau de taxation pour l'Etat : tous ceux qui revendent de l'énergie quand "leur compteur tourne à l'envers". En effet, cela constitue pour eux un "revenu" qui pourrait faire l'objet d'une imposition particulière à un taux plus ou moins élevé, selon la quantité revendue...

 

     Un conseil : méfiez-vous toujours quand c'est trop beau pour être honnête...

 

    



21/11/2012
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 82 autres membres