Le Monde vu de la Cortewilde

Le Monde vu de la Cortewilde

13. La journée du compliment.

 

     Vous avez certainement appris comme moi que cette année, on célèbre le 1er mars une nouvelle fête : la "JOURNEE DU COMPLIMENT"!

 

     Une de plus direz-vous, après celle des grands-mères, des secrétaires et tutti quanti, encore un truc à faire acheter des cadeaux!

    

     Et bien non, venue de Hollande, cette nouvelle fête se veut totalement gratuite : on envoie simplement un compliment, un petit mot d'amour ou d'amitié à quelqu'un qui, selon nous, mérite cette petite attention. Quelqu'un à qui on a envie de dire "chapeau!", "merci" ou encore "bravo!"...

 

     Et à cette occasion, Nord-Eclair proposait à ses lecteurs de lui envoyer un compliment accompagné d'une photo, à destination d'une personne que l'on voulait mettre en valeur pour l'une ou l'autre raison. Un petit coucou sympa que l'on voulait rendre public, pour quelqu'un qui le mérite.

 

     Et j'ai joué le jeu, j'ai envoyé hier mon petit compliment, afin de faire une petite surprise à la personne concernée. Et mon compliment a été sélectionné avec 3 autres pour paraître dans l'édition d'aujourd'hui. Les autres sont consultables sur "nordeclair.be/compliments".

 

     Ce matin, comme tous les matins, ma femme est descendue la première, et comme chaque jour, sa première occupation a été de préparer les médicaments que je dois prendre impérativement à 8h30, et ensuite d'aller chercher le journal.

 

      Quand je suis descendu, elle était en train de lire, et innocemment, je lui ai demandé, comme souvent, "Alors, les nouvelles sont fraîches? Rien de neuf?" -"Non, rien de spécial..." mais elle n'a pas réussi à cacher son émotion plus longtemps...

 

      J'étais si heureux de pouvoir lui exprimer une fois de plus ma gratitude de façon un peu originale! Et c'est qu'elle le mérite! Je sais très bien que durant ces 3 années, elle n'a probablement jamais dormi tranquille. Et j'admire son courage. C'est elle qui a voulu m'annoncer elle-même ce qu'on lui avait dit ce jour d'octobre : que je ne serais plus là à Noël! Mais elle m'a aussitôt précisé qu'elle avait décidé de ne pas y croire et qu'elle attendait de moi que je me batte pour prouver à tous qu'elle avait eu raison... Je suis persuadé que sans son soutien constant et son courage, je ne serais plus là...

 

 



01/03/2012
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 93 autres membres