Le Monde vu de la Cortewilde

Le Monde vu de la Cortewilde

18/05 : Eloge des métiers manuels

      Aujourd'hui, dans Nord-Eclair, nouveau dossier consacré à l'enseignement et intitulé "Le travail manuel n'est pas ringard"!

 

 

      Non je ne vais pas vous raconter tout l'article, vous connaissez déjà tout le bien que je pense des métiers manuels et des jeunes qui s'engagent dans ces magnifiques professions.

 

      Actuellement, juste à côté de chez moi, une maison est en construction, et c'est l'équipe des maçons qui est à l'ouvrage. Ils sont trois, tous les trois très jeunes, je dirais entre 20 et 30 ans. Et ces trois jeunes, chaque jour je les vois élever cette maison et je les admire. Et non, ce n'est pas bêtement empiler toute la journée des briques et faire du mortier. Il y a du génie dans ce travail : peu à peu on voit apparaître les murs extérieurs, intérieurs, l'emplacement des fenêtres, tout est mesuré, calculé, il y a un grand ordre dans ce petit chaos du chantier. Et je les vois plaisanter, écouter de la musique, prendre du recul pour admirer leur travail, et je me dis qu'ils sont heureux, que oui le travail rend fier et heureux. Travailler de ses mains, comme tant d'autres, comme le menuisier, le couvreur, le coiffeur, mais aussi le chirurgien, le manipulateur dans un laboratoire, le technicien méticuleux d'une centrale nucléaire, le démineur... Tous sont des artistes!

 

     Et je ne résiste pas à recopier les paroles de Vincent Dumont, le directeur du Tremplin à Mouscron, interviewé dans cet article :

 

"Cela ne doit pas être facile d'avoir 14 ans en 2012... Les ados sont bombardés de messages qui ne sont pas forcément ceux de l'école : on leur parle de loisirs, on leur montre des gens qui tapent dans un ballon et gagnent en 6 mois ce que la plupart des gens ne gagnent pas en une vie, alors que l'école leur dit : "sois présent, concentré, travaille,..."".

(...)

"On dévalorise les métiers techniques face aux aux métiers intellectuels. Or il existe plusieurs types d'intelligence, qui sont complémentaires et nécessaires au bonfonctionnement de la société... On peut tout aussi bien trouver son bonheur en tant que médecin qu'en tant que couvreur ou jardinier."

(...)

"On voit aussi des parents qui disent à leur enfant : "si tu ne travailles pas bien, tu finiras en professionnelles!""

 

Voilà qui est dommage car on manque cruellement de professionnels dans certains corps de métiers!

 

A méditer!

 



18/05/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 93 autres membres