Le Monde vu de la Cortewilde

Le Monde vu de la Cortewilde

3/9/14 "Referendums au Luxembourg"

Capture ministres luxembourg.PNG

 

     Comme j'ai quelques affinités avec le Grand-Duché de Luxembourg, en surfant sur le web je consulte parfois les sites de la presse nationale, le quotidien le plus connu étant le Luxemburger Wort.

      Et dernièrement, une nouvelle de la rubrique "politique" a retenu mon attention de citoyen belge habitué aux querelles interminables et stériles entre les partis politiques régionaux et fédéraux. En Belgique, vous mélangez 2 mesures de socialistes et le libéraux, vous ajoutez une part de cdh, vous ajoutez 3 partis flamands traditionnels, vous allongez avec 1 tiers de NVA et vous secouez le tout au shaker. Et vous obtenez une potion indigeste, où les ingrédients ne parviennent même pas à se mélanger, comme l'huile et l'eau, et à la moindre étincelle vous provoquez une explosion qui provoque la chute d'un gouvernement.

Bref, la Belgique est devenue ingérable parce que nos politiciens à l'ego surdimensionné sont devenus incapables de se mettre d'accord et de faire la moindre concession. Le tout au détriment de nous, les citoyens qui avons un besoin urgent d'un gouvernement stable capable de redresser notre beau pays.

     Et je crois qu'au Luxembourg, les hommes politiques sont confrontés aux mêmes problèmes que tous les autres pays d'Europe : finances anémiques, chômage endémique, vous connaissez la suite de chanson...

     Mais, mais, mais, j'ai l'impression que les gouvernants luxembourgeois ( la coalition de 3 partis : DP, LSAP et les Verts)ne se sont pas limités à se disputer sans fin, à bloquer systématiquement toute proposition provenant d'un autre parti, bref de faire du surplace et d'être impuissants à force de se quereller.

     Il y a bien eu quand même un sujet sur lequel ils ont réussi a obtenir l'unanimité : une contribution de 0.5% pour la jeunesse et la santé.

     Mais pour 4 autres problèmes, ils se sont trouvés incapables d'arriver à un consensus. Alors, plutôt que de continuer à se disputer stérilement ou à faire tomber le gouvernement (comme on l'aurait fait chez nous...), ils ont pris leurs responsabilités et ont décidé de demander directement l'avis des électeurs, ce qu'on appelle organiser un "REFERENDUM": puisque ceux qui ont été élus par le peuple sont incapables de décider, eh bien le peuple décidera lui-même.

     Tous les électeurs luxembourgeois seront donc appelés en mai prochain à répondre dans l'isoloir aux 4 questions suivantes, afin de pouvoir faire avancer les choses :

1. Faut-il autoriser les jeunes de 16 à 18 ans à voter?

2. Les étrangers résidant au Luxembourg depuis 10 ans pourront-ils voter aux élections nationales? (ils le peuvent déjà aux communales)

3. L'Etat doit-il continuer à payer les salaires et les pensions des ministres du culte? (Si c'est non, ceux qui désirent cotiser au denier du culte devront l'indiquer sur leur feuille d'impôts)

4. Faut-il limiter les mandats  des ministres à 2 maximum? (=10 ans maxi). C'est la question la plus étonnante car plusieurs ministres actuels sont concernés et devraient dans ce cas démissionner immédiatement!...

Les citoyens luxembourgeois ont donc désormais 8 mois pour réfléchir et se forger leur opinion. Et le gouvernement a promis de respecter les 4 décisions, quelles qu'elles soient!

     Voilà 4 questions qui impliquent beaucoup de franchise et de courage de la part des hommes politiques de notre petit pays voisin... Courage que nos élus indigènes n'auront certainement jamais...

Et pourtant, il est des impasses qui provoquent aujourd'hui des blocages absolus et qui pourraient trouver une solution rapide en revenant à cette forme étymologique du mot "démocratie" qui signifie quand même à l'origine "c'est le peuple qui décide"... 



03/10/2014
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 93 autres membres