Le Monde vu de la Cortewilde

Le Monde vu de la Cortewilde

8/3/13 : "Milliardaires et philanthropes"

 

  Comme je l'écrivais dans mon précédent article, Bill Gates est un grand philanthrope. Il est aussi l'un des hommes les plus riches du monde. En    effet, d'après le classement Forbes paru la semaine dernière, il représente la deuxième plus grosse fortune mondiale ( 67 Milliards de $) derrière      Carlos Slim (74 M $) , et devant Amancino Ortega (Zara, 57 M $) et son ami Warren Buffet (53.5 M $).

 

 

      Et Bill Gates a créé sa fondation "Bill & Melinda Gates", à laquelle il lègue annuellement 95% se ses bénéfices! Objectif de la fondation : la lutte contre les maladies et l'analphabétisme dans les pays du Sud. D'ailleurs, grâce à l'argent de sa fondation, il a permis à la recherche de trouver en  moins de 5 ans un vaccin contre la malaria, qui tuait des millions de personnes chaque année depuis des siècles. La preuve que quand on y met l'argent, la recherche peut trouver rapidement! Mais cette maladie n'intéressait pas les grandes sociétés pharmaceutiques car les malades sont trop pauvres pour se soigner!...

     Mais Bill ne s'est pas arrêté là. Il a créé une association nommée " THE GIVING PLEDGE" ("La Promesse de don") réservée aux milliardaires qui acceptent de s'engager à léguer au minimum 50% de leur fortune aux bonnes oeuvres.

     Et ça marche! Warren Buffet n'avait même pas attendu la création de cette association : l'année passée, il avait déjà donné 99% (oui, vous lisez bien : 99%!) se ses bénéfices à la fondation de Bill & Melinda Gates.

 

 

     On peut presque dire qu'on se bouscule au portillon, puisque The Giving Pledge compte déjà 61 membres, dont certains très connus : Bono, Angelina Jolie, Brad Pitt... 

      Tous ou presque sont Américains. Question de mentalité paraît-il : aux USA, on n'a pas honte d'être riche et de faire savoir qu'on donne, et on ne vous déteste pas pour votre richesse comme chez nous. De même, un Américain n'a aucune gêne à vous dire combien il gagne, ici, c'est comme si c'était du top secret, alors qu'on connaît les barêmes.

 

      Ainsi en France, les milliardaires ont presque honte de dévoiler leur fortune. Alors, pas question de "Giving Pledge" à la française. On donne très peu paraît-il . Ici, question de tradition religieuse paraît-il : les Américains, protestants, trouvent normal de partir pauvres quand ils ont démarré de rien... Les Européens préfèrent mourir riches...

 

   

 

    En France, les Arnault, Pinault et autres Bouygues ne donnent pas, ou alors en cachette...

    Une exception cependant : la célèbre Liliane Bettancourt.

    En 2012, elle a donné 532 millions d'€ à sa fondation, plus 30 Millions de dividendes de L'Oréal. 

    Sa fondation est le 1er soutien privé à la recherche contre le cancer. Elle attribue chaque année des centaines de bourses aux jeunes scientifiques, et elle finance une chaire d'innovation scientifique au prestigieux Collège de France. Soit environ 800 millions d'€ par an.

    Serait-ce pour cela que ses héritiers chercheraient à la mettre sous tutelle? En tout cas, les deux assurances-vie qu'elle a souscrites et dont on a beaucoup parlé iraient, très probablement, à la recherche scientifique, et plus particulièrement à l'Institut Pasteur.

 

 



08/03/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 93 autres membres