Le Monde vu de la Cortewilde

Le Monde vu de la Cortewilde

"Pas un chauffard, mon fils!"

    La presse revient sur la libération de Louis (18 ans), de Villers-le-B., qui est à l'origine d'un terrible accident durant la nuit du réveillon. Il a grillé un feu rouge et a causé la mort d'une de ses passagères Asmaa Boukidar. De plus, il était légèrement positif à l'alcool. Il est inculpé d'homicide involontaire...

 

    Mon intention n'est pas de polémiquer sur sa responsabilité aggravée ou non. Je laisse ça à la compétence des enquêteurs et des magistrats, et je m'y soumets.

 

    Je lis aussi que ses autres passagers survivants affirment qu'il ne roulait pas très vite et qu'il n'a pas grillé le feu rouge. Mais peut-on croire des "amis" concernés par l'accident : pas fiables.

D'autre part, son père a pris avec vigueur la défense de son fils en affirmant "Mon fils n'est pas un chauffard!". On voudrait bien le croire, mais la réaction normale d'un père n'est-elle pas de défendre bec et ongles sa progéniture?

 

     Je ne juge rien!

 

     La seule chose qui me dérange se trouve dans ces paroles du père : "le jour même du réveillon, je l'avais encore mis en garde : être prudent, lever le pied, ne pas trop boire."

 

     C'est ce "ne pas trop boire" qui me dérange : qui est capable de savoir exactement à partir de quand il boit "trop"? Personne, l'état éthylique commence TOUJOURS avant qu'on en prenne conscience, et diffère d'une personne à une autre. Certains, avec 2 verres, dépassent la limite...

 

     Je regrette pour ce brave père, mais il se trompe : son TROP est DE TROP!

 

     La seule sagesse reste l'abstinence totale!...



03/01/2012
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 93 autres membres