Le Monde vu de la Cortewilde

Le Monde vu de la Cortewilde

Polémiques et cruauté méchante

Trois sujets m'intéressent aujourd'hui, deux polémiques et un fait divers bête et cruel.

 

1. La galette du Roi.

 

En ces temps de crise, on critique beaucoup ce que coûte la Royauté et on a peut-être raison. Mais, selon moi, les gens, comme souvent, mélangent tout et parlent et critiquent sans tout connaître et surtout avant de réfléchir.

 

Il faut savoir que l'argent que reçoit la Royauté est divisé en 2 parties : la liste civile et la dotation. La liste civile est vraiment le "salaire" du Roi, dont il peut faire ce qu'il veut. C'est la Constitution qui prévoit son système d'indexation et qui interdit de la diminuer. Impossible donc pour le gouvernement d'y toucher. Mais le Roi, s'il le désire, peut en rendre une partie, ce qu'il va faire ces prochaines années en prenant à son compte des travaux de rénovation du Palais Royal qui devaient normalement être payés par la Régie des Bâtiments. A noter aussi que la liste civile n'est pas que pur bénéfice pour le Roi et que l'essentiel va dans les frais courants. Les 2/3 (67%) servent à payer le personnel, et le reste sert à l'entretien, le chauffage, le parc automobile. Les dépenses du ménage Albert/Paola ne représentent que 1% du total. Tout le reste ne va donc pas dans la poche du Roi. Et s'il a une villa en Italie, un yacht, ... tout cela vient de la fortune personnel du couple. En effet, un Roi n'est pas un moine qui doit faire don de sa richesse personnelle.

Ce que je retiens de tout cela, c'est que si l'on supprimait la liste civile, ce serait essentiellement des emplois (chauffeurs, dame de compagnie, femmes de ménage, concierges...) qui seraient supprimés, ce qui ne rapporterait donc finalement pas grand'chose!

 

Quand aux dotations, aux autres membres de la famille royale, je crois en effet qu'elles sont discutables et que ces gens-là devraient apprendre à vivre de leur travail, mais avoir leurs frais payés quand ils doivent représenter la Belgique quelque part. Mais ces dotations seront elles aussi gelées par décision royale.

 

2. Miss Belgique et le mariage homosexuel.

 

Lors des questions de "culture générale", notre nouvelle miss Belgique a été fortement critiquée pour son hésitation d'un instant à propos de son opinion sur le mariage homosexuel et leur droit d'adoption d'un enfant.

 

Je la comprends un peu. Nos miss des années précédentes ont été le plus souvent habituées à être jugées sur les trois chiffres de leurs mensurations et leur élégance à porter le mini-bikini. L'épreuve de conversation était souvent prétexte à des réflexions fades sur des sujets d'une banalité consternante. On peut donc comprendre qu'elle se soit sentie un peu piégée par une question qui reste très polémique, et où une réponse ou son contraire la conduirait forcément à se faire détester d'une moitié du public...

 

Mais que veulent donc les membres du jury de ces jolies demoiselles qui ne sont pas forcément impliquées dans ces débats de société très virulents? Pour régler le problème, je propose donc qu'on les limite à prononcer des discours "politiquement corrects" qui ne dérangeront personne. Du genre : "L'homosexualité est un mythe, tous les mariages ont toujours été hétérosexuels, des mariages blancs entre gens blancs ou de même couleur, le divorce n'existe pas, tout comme les enfants à adopter ou à placer dans les familles d'accueil. Et toutes les jeunes filles de Belgique peuvent espérer être un jour candidates comme nous, y compris celles qui ont la taille 46 ou qui ont le crâne dégarni par leur chimiothérapie. Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil, et tout est au mieux dans le meilleur des mondes. Amen!"

 

3. Bête, cruel et méchant.

 

 



10/01/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 93 autres membres