Le Monde vu de la Cortewilde

Le Monde vu de la Cortewilde

Facebook casse le moral!...

Ce matin, N.-Eclair titre : "Facebook peut vous saper le moral" Passer son temps à regarder le bonheur des autres influence votre humeur et peut vous déprimer...

 

Ah bon! Vous trouvez? Moi je m'amuse plutôt bien sur FB, à condition de ne pas se prendre au sérieux...

 

Et le journal détaille les trois types de "facebookiens" : 1. Les enthousisastes qui sont fiers de montrer leur bonheur : photos de vacances, nouvelle voiture, quitte à vous rendre jaloux. . Les sadiques qui font semblant de s'apitoyer sur ceux qui doivent travailler par ce froid, qui sont bloqués dans les bouchons,... et 3. les désespérés qui aiment dévoiler leurs états d'âme, leur colère, les injustices,... en pensant que cette verbalisation va améliorer les choses, pauvres naïfs...

 

C'est vrai que sur Facebook, il y a un peu de ça.

 

Moi en tout cas, le bonheur des autres ne me dérange pas, je n'ai jamais été jaloux et je les plains sincèrement, surtout quand ils n'ont pas confiance dans celui ou ceux qui les aiment, quel gâchis!

Mon petit bonheur me suffit amplement, en plus de voir celui de ma famille et de mes proches.

 

Par contre, personnellement, je dirais qu'il y a deux catégories de personnes que je n'apprécie pas, et on ne les trouve pas seulement sur Facebook. Je les considère même comme deux "sectes".

 

Il y a d'abord la secte des "lamentants", ceux qui se plaignent tout le temps pour un rien et qui n'ont pas le temps de voir que la vie est trop courte pour la passer à voir toujours le mauvais côté des choses : un petit bobo par ci, des voisins gênants par là, des gosses bruyants,... bref, vous en connaissez tous autant que moi.

 

Et ensuite, la secte des "reluiseurs", ceux qui passent leur temps à se passer réciproquement la brosse à reluire, en trouvant toujours tout parfait, beau, sympa, brillant... "Oh, trop top ta jupe", "Ouah, qu'elle est chouette ta nouvelle voiture!", "Vraiment trop mignon ton gamin sur la photo!", "C'était super ta soirée"... Et vas-y que je t'enduis de vernis!

Sans oublier que dès que vous avez le dos tourné, ces mêmes flatteurs patentés s'empressent de vous déchirer en lambeaux, jalousie hypocrite oblige!



06/02/2012
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 93 autres membres