Le Monde vu de la Cortewilde

Le Monde vu de la Cortewilde

1. La petite première : la Renault 4CV.

1.          Mon père a commencé son aventure automobile en 1959, un peu après l’arrivée au monde de ma petite sœur Maréna. Nous avions jusqu’alors une moto qui nous suffisait, pour quelques hectomètres le dimanche, jusqu’à la Cortewile pour aller voir mon oncle Albert et ma grand-mère. J’étais assis entre les deux, sur la poignée de maintien du passager arrière. Et je me souviens que cette moto avait deux grands sièges, un peu comme ceux, triangulaires, des anciens tracteurs.

    Revenons à la 4cv, un événement ! Comme l’arrivée de la première télévision, à peu près à la même époque.
La première Renault 4cv est sortie d’usine en 1946, juste après la guerre. Elle avait été conçue durant celle-ci sur ordre des Allemands, qui ont abandonné le projet pour préférer la Coccinelle de F. Porsche, qui lui ressemble étrangement. Une seule couleur en 1946,  le jaune sable : le stock de peinture récupéré sur l’Afrika Korps de Rommel, pénurie oblige.

    La nôtre était couleur lie de vin. C’était une occasion. Notre premier grand voyage fut pour aller au Grand-Duché de Luxembourg, pour y rendre visite à mes grands-parents maternels. Une véritable expédition! 6h3O de route par les petites nationales (Courtrai –Tournai-Mons-Beaumont-Philippeville-Givet-Arlon-Rodange : 320 km !). En plus des arrêts pipi et casse-croûte, mon père devait rajouter de l’huile à mi-chemin.  La belle époque : je m’en souviens comme si c’était hier. Et dans ma jeunesse, les voitures ont toujours été associées à un autre grand bonheur, celui de revoir, deux ou trois fois par an, mes grands-parents qui vivaient « si loin » et que par conséquent j’aimais tant revoir. Je comptais d’abord les mois, puis les dernières semaines, et enfin, je pouvais compter les « combien de fois dormir ». Le bonheur des retrouvailles, encore plus fort quand c’était les vacances et que je savais que je resterais longtemps. Mais la douleur terrible aussi, au moment de chaque départ, quand je pleurais en voyant ma mère et ma grand-mère pleurer…



06/04/2015
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 93 autres membres