Le Monde vu de la Cortewilde

Le Monde vu de la Cortewilde

28/1/13 : "Conseillers communaux et jetons de présence"

     Nord-Eclair consacrait ce samedi un article aux jetons de présence que touchent les conseillers communaux présents aux séances du Conseil Communal.

 

      En effet, contrairement au Bourgmestre et aux échevins qui touchent un salaire mensuel, les conseillers communaux ne sont payés qu"à la pièce", pour chaque présence effective à une réunion du Conseil. Et à Brunehaut, en Wapi, les conseillers communaux ont dernièrement revendiqué une augmentation sensible de leur jeton de présence. (voir ci-dessous le tableau du montant de ces jetons en fonction de chaque commune).


     Leurs arguments?


    "80€ ce n'est pas grand-chose, et nous n'avons eu que neuf séances en 2012!". Et les conseillers de plusieurs autres communes pensent la même chose.
Ils expliquent que leur fonction les oblige à être présents à de nombreuses festivités (inaugurations, soupers de sociétés, fêtes locales, remises de prix aux épeuves sportives...) : tout cela coûte cher selon eux : il faut se déplacer à ses frais, boire un verre ou payer une tournée, acheter un billet de tombola...


     La question se pose donc : faut-il revoir leur rémunération? Augmenter le jeton de présence, donner une rétribution mensuelle?

 

     La réponse est délicate.

 

      D'abord en ces temps de crise, difficile de taper encore plus dans le budget communal.

 De plus, et c'est mon avis, il y a de fortes de différences d'investissement personnel entre les différents conseillers communaux. Certains en effet "se mouillent" réellement pour le poste auquel ils ont été élus : on les voit souvent aux diverses manifestations, et ce sont toujours les quelques mêmes. Et puis il y a ceux qu'on ne voit jamais plus nulle part après les élections.

Pour les premiers peut-être, une augmentation serait justifiée... 
Mais je crois pourtant que ce ne sont pas ceux-là qui sont les premiers à se plaindre.Et si on doit compter sur ceux qui attendent une pinte gratuite pour être élu, je crois qu'on se trompe de politique!... Il faut vraiment être un convaincu pour être présent partout, même quand les appareils photos ne sont pas là (je me souviens du 11 novembre dernier à Houthem, de la cérémonie sous une drache nationale glacée...).


     Et je me demande donc si les premiers à se plaindre ne sont pas plutôt ceux que l'on n'aperçoit qu'à l'occasion du conseil communal, bien assis et bien au chaud dans la salle, écoutant en silence en attendant sagement de lever le bras quand on le leur demande...


     Nous ne sommes pas si loin des élections d'octobre dernier, et je me souviens encore des photos des manifestations des deux ou trois mois précédant les urnes : ils étaient si nombreux sur les photos, à jouer des coudes pour être bien vus. Et après le grand jour, le nombre de présents s'est réduit. Aujourd'hui, on ne voit plus que le même groupe de fidèles, le "noyau dur". Et ceux-là, je ne crois pas qu'ils comptent leurs sous, comme ils ne comptent pas leur temps.


C'est si facile de mettre tous les hommes politiques dans le même sac. Mais ce n'est pas juste, car les politiciens du niveau communal, les petits politiciens locaux, sont quand même ceux qui sont les plus proches des citoyens et de leurs problèmes quotidiens. Et ce sont aussi ceux qui ont le moins à gagner à faire de la politique. Car ce n'est certainement pas en faisant de la politique communale qu'on devient riche! 

 

DOCUMENT:

 

Jetons de présence d'un conseiller communal

 

(Tableau Nord-Eclair)

 

Si vous avez aimé cet article, cliquez ci-dessous sur "partager" . Merci!

 

 



28/01/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 95 autres membres