Le Monde vu de la Cortewilde

Le Monde vu de la Cortewilde

29/1 : "Sensibilisation au don d'organes au Collège de la Lys"

P1090292_resized.JPG    



Ce mercredi 28 janvier a eu lieu au Collège de la Lys (site St-Joseph) une séance d’information sur le don d’organes. Cette activité était destinée aux classes de 6e AAA (Auxiliaire Administratif et d’Accueil), 6e AF (Aide Familial) et 7e AS (Aide-Soignant).

Sensibilisation

      Au programme tout d’abord, une présentation du sujet par Mme Anne Vervaet, responsable de l’ASBL « SDO » de Tournai (Sensibilisation au Don d’Organes).

Le leitmotiv de l’activité de sensibilisation est « Que personne ne doive un jour décider pour vous et que vous n’ayez jamais à décider pour un autre ! ». Et pour cela une seule solution : en parler de son vivant, à sa famille d’abord, à ses proches aussi, afin que votre choix soit clair pour tous !

    En effet, à la question posée à 100 personnes : « Accepteriez-vous que l’on prélève les organes d’un de vos proches qui n’avait jamais évoqué son choix ? », certains ont clairement répondu OUI, ou NON, et c’est leur droit, mais 20% ont dit « NON parce que je ne sais pas s’il l’aurait voulu… ». C’est cette ignorance qui est criminelle, car ces 20% de "donneurs potentiels" auraient peut-être (ou du moins plusieurs d’entre eux) dit OUI ! Que de vies perdues bêtement!

     Trop d’organes sont perdus aussi parce qu’au moment du décès d’un proche, la famille est sous le coup de la surprise d’un décès brutal (on prélève toujours les organes de personnes non malades dont la famille ne s’attendait donc pas à la mort : accident de la route, AVC…) . Et la forte émotion du moment rend les gens incapables de répondre sereinement (et rapidement !) à cette question douloureuse mais urgente. D’où la nécessité d’en parler autour de soi afin d’épargner à ses proches ce dilemme si pénible… D’où aussi l’utilité d’aller déclarer son choix auprès de l’administration communale, pour être inscrit sur le registre des donneurs.

Témoignage

     Pour la seconde partie, l’organisatrice au sein de l’école, Isabelle Lecouter, m’avait demandé de venir témoigner de mon expérience de greffé du foie.

    Je n’ai pas manqué d’insister sur le fait que la greffe était arrivée chez moi non pas comme une solution immédiate à une maladie, mais comme un véritable « bouquet final » après deux ans de lutte contre le cancer que j’avais réussi à vaincre mais qui avait eu le temps de détruire mon foie. Deux ans de lutte pour me retrouver devant le quitte ou double : « Aurai-je une greffe à temps ou alors ces deux ans de lutte n’auront-ils servi à rien ? Et si, au dernier moment, une famille refusait le prélèvement du foie de leur proche décédé ?... ». De longs mois d’attente et d’angoisse...

      La séance s’est terminée par un petit temps de questions-réponses.

     A noter pour terminer que les élèves de la classe de 6e AAA de Mme Lecouter participeront activement au prochain « Salon des Etudes et des Professions » (SIEP) le 27 février prochain au Hall Expo à Tournai où ils seront chargés de l’accueil et de l’information du public. Et ceci en tant que stage officiel dans le cadre de leur formation.
     Le stand du SDO sera quant à lui installé immédiatement après l’entrée, afin d’essayer de sensibiliser le plus possible de jeunes à ce superbe acte de solidarité humaine qu’est le DON DE VIE !

 

P1090289_resized.JPG

 



29/01/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 93 autres membres