Le Monde vu de la Cortewilde

Le Monde vu de la Cortewilde

1/7 : Les Cultivateurs Houthémois après la guerre.

Grâce à l'excellente mémoire de mon père, et à l'aide de quelques-uns de ses amis, voici la liste (en principe) complète des "cultivateurs" houthemois après la seconde guerre mondiale. Il y avait donc 56 fermes à Houthem, de la plus petite à la plus grande (pour l'époque!). Rien à voir avec les grandes
exploitations d'aujourd'hui.

 

A propos justement de l'importance des exploitations, il y a deux choses à savoir.

 

Tout d'abord, pour l'administration, le métier d'agriculteur n'était considéré comme profession principale qu'à partir d'une superficie de 1 hectare. En dessous de celle-ci, on parlait de
cultivateur en profession accessoire, souvent à côté d'une autre occupation : petit commerce, artisan, ouvrier...
Ainsi par exemple, mon grand-père Jérôme Bartier était-il officiellement boucher-cafetier, mais il exploitait en plus quelques parcelles de champs dispersés sur Houthem et Hollebeke, et possédait une ou deux vaches selon les périodes de l'année.

 

Ensuite, et cela est assez anecdotique, les cultivateurs étaient "socialement" classés selon la grandeur de leur exploitation, en fonction de la superficie de la ferme bien sûr, mais aussi et surtout en fonction de l'importance de leurs animaux de trait, du plus pauvre au plus riche selon la valeur des attelages. En bas de l'échelle, il y avait le fermier "à mulet", le plus rustique des animaux, puis le fermier "à boeuf" (ou à boeufs), et en haut de l'échelle, les plus respectés, les fermiers à "un cheval" ou à 2 ou "trô kvôs". Ceux-ci occupaient aussi du personnel, les valets ou ouvriers agricoles, parmi lesquels le
"carton" (conducteur d'attelage) occupait le poste le plus convoité. Parmi eux à Houthem, la "Ferme Maes" (rue de Dadizele) ou celle du "Baron Leterme".

 

Mais certains petits fermiers ne possédaient même aucun animal de trait et recouraient aux services de collègues voisins qui y voyaient un petit revenu supplémentaire. Ces fermiers sans force motrice étaient gentiment (?) qualifiés de "fermiers à brouette"!...

 

Voici le plan d'implantation et la liste des cultivateurs. (Il est bien indiqué "sauf erreur ou omission"!)

 

 

 

 

 

CULTIVATEURS HOUTHEMOIS après la guerre

Rue de Comines (Chée d'Houthem)

31

Henri PATTYN

1

Joseph VANDELANOITTE

32

Emile MOREL

2

Oscar NUYTTEN (Ec. St-Georges)

33

Alfred LEMAHIEU (Devolder)

3

Henri VANDELANOITTE

34

Maurice BOSTYN

4

Paul PARET

35

Alphonse LETERME

5

Joseph BERTEN

36


 Charles BOLLAERT

6

Odile DELVA (Hommez)

37

Joseph MAHIEU

Rue Voorstraete

Rue de Wijtschaete

7

Georges DEHEM

38

Joseph ROARD

8

Camille MILLE

Rue de la Marlière

9

Emile DELCROIX

39

Henri MONTAINE

10

Richard DEPOORTER

40

Marcel LECLUSE

11

Jules OLLEVIER

41

Louis LECLUSE

Rue Petite Traverse

42

Charles GROUSET

12

Gérard COLLIE

43

Albert BEIRNAERT

13

Maurice BOURGEOIS

44

Joseph MONTAIGNE

14

CLAREBOUT Frères

45

Oscar DELDICQUE (G Delmotte)

15

Vve DESCAMPS Adèle

Rue de Bas-Warneton (Cornet d'en Haut)

16

Gaston BOURGEOIS

46

Michel VERHAEGHE

17

Marc MONTAINE (Oscar Ramon)

47

Léon BREYNE

Rue de
  Zandvoorde (de la Chicane)

48

Marcel DUTHOIS

18

Jérôme VINCKIER

49

Joseph DEWULF

19

Alphonse RUTTEN

50

Louis HALLOT

Rue de Dadizele

51

Omer BAELEN

20

Albéric DEPREZ

52

Famille VANDENBERGHE

21

Albéric MAES

53

Gaston POURCELLE

Rue d'Ypres (de la Cortewilde)

54

Joseph MARSSCHELEIN

22

Henri DUBOIS

Rue du Corbeau

23

VERBEKE Frères

55

Henri PILLAERT

24

Jérôme BARTIER

56

Alphonse MAHIEU

25

Omer DELMOTTE

 

 

26

Joseph DENEULIN

 

 

Rue d'Hollebeke

 

SAUF
  ERREUR OU OMISSION

27

Joseph PAREZ

 

28

Fernand DUTHOIS

 

 

29

Henri DROUILLON

 

 

30

Rémi CLAREBOUT

 

 

 

 

 

Commentaires

 

Comme on pouvait s’en douter, Houthem était encore à l’époque un village essentiellement à
vocation agricole.  On peut par conséquent en déduire que, parmi les nombreux Houthemois et Cominois d'aujourd'hui dont les parents ou grands-parents étaient Houthémois, la plupart ont encore du fumier entre les doigts de pieds, même s’ils ont la prétention aujourd’hui d'être d’authentiques petits bourgeois…

 

Moi, je suis fier de cette origine, de ces gens qui sont revenus à Houthem en 1920 après 6 ou 7 ans d’absence et qui ont tout recommencé à zéro. J’habite encore toujours dans cette maison qu’ils ont reconstruite sans se décourager, comme beaucoup d’autres  vrais Houthemois ! Et je n'ai pas détruit l'étable!...

 

Mais cette majorité d’agriculteurs a aussi fait que ce sont des gens de la terre qui ont, pendant longtemps, dirigé le village avec leurs préoccupations. Tous les bourgmestres depuis 1914 ont été des fermiers (Jules Leterme, Albéric Maes, Marcel Duthois), jusqu’à la nomination de mon père en 1968. Ce n’est qu'alors que des préoccupations plus « sociales » ont été prises en compte : arrivée de l’eau de distribution, construction de logements sociaux…

 

Mais l’Histoire de la politique houthémoise, c’est encore une autre histoire !...

 

P.S. N'hésitez pas à apporter vos commentaires, ils sont toujours précieux.

 

    Et si vous possédez des photos de ces anciennes fermes (ou dans leur état actuel), n'hésitez pas à me les envoyer au mail de ce blog yves.bartier1@telenet.be. Elles viendront illustrer cet article. Merci d'avance.

Et si vous possédez toute autre photo ancienne d'Houthem ou d'Houthemois, n'hésitez pas à me les envoyer à la même adresse.

 

VOICI LES PHOTOS DES DIFFERENTES FERMES, RECUES PAR DE LA FAMILLE OU DES DESCENDANTS:

 

1. La ferme Alphone LETERME-DEHEM :

 

 

Photo aimablement envoyée par Marnick et Brigitte FLYPO-LETERME (petite-fille).

La ferme fut ensuite tenue par le fils Alberte Leterme et son épouse Anna-Marie Descamps, parents de Brigitte et Didier Leterme.

Merci pour cette superbe photo aérienne.

La photo porte le n° 35 sur la carte.

 

2. La ferme Omer Delmotte.

 

La voici dans son état actuel. Elle est occupée par Joseph Delmotte, un des fils, agriculteur retraité.

Elle porte le n° 25 sur la carte. Elle n'a quasiment pas changé depuis la guerre.

 

 

 

 

 



01/07/2012
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 93 autres membres