Le Monde vu de la Cortewilde

Le Monde vu de la Cortewilde

Connaissez-vous "LE POULPE"?

    J'aime beaucoup lire, mais pas que du sérieux! La lecture est aussi et surtout une excellente source de détente. L'industrie du livre se porte toujours très bien et les e-books deviennent courants.

 

    J'aime beaucoup le roman noir, où l'ambiance l'emporte sur l'intrigue policière. Mon auteur favori dans ce genre est d'ailleurs Thierry JONQUET, qui trouve ses sujets dans des faits divers que la presse nous rapporte parfois. Ses deux romans les plus connus sont "Les Orpailleurs", dont les personnages sont devenus les héros de la série française "Boulevard du Palais" : Rovère, la juge Lintz, Di Meglio..., vous connaissez? Un vrai petit! chef-d'oeuvre. Autre oeuvre appréciée : "La Bête et la Belle" dont le héros est un enseignant paumé d'un lycée-poubelle de banlieue. Mais le vrai héros...? Il faut attendre la dernière page pour se rendre compte qu'on s'est fait berner sur toute la ligne, et tout le monde tombe dans le panneau.

 

    Il y a quelques années, je suis tombé par hasard sur une série très originale : les enquêtes du "Poulpe", une sorte de détective privé qui enquête "pour le fun". Mais la particularité de la série de romans, c'est qu'ils sont tous écrits par un auteur différent, en respectant des consignes précises qui font le "liant" de la série. C'est absolument étonnant, ça se lit très vite, et c'est vraiment original, je vous le conseille. Alors pour plus de précision, je vous donne les infos de Wikipedia:

 

LE POULPE

Définition

 

« Le Poulpe » est une collection de romans
policiers
publiée aux éditions Baleine, inaugurée en 1995 avec La petite écuyère a cafté de Jean-Bernard Pouy, également directeur de collection originel. Bien que chacun des épisodes soit écrit par un auteur différent, on y suit les aventures d'un même personnage, Gabriel Lecouvreur, un détective surnommé « Le Poulpe » à cause de ses longs bras semblables aux tentacules d'un
poulpe.

 

Le titre doit contenir un jeu de mots, un calembour...

 

 La collection a été adaptée au cinéma en 1998 Le Poulpe, le film), et certains numéros
ont été adaptés en bande dessinée à partir de 2000 (Le Poulpe en bande dessinée).

 

Quelques règles d'écritures des romans

Les personnages récurrents

  • Gabriel Lecouvreur dit « Le Poulpe ». Sans domicile fixe : il oscille entre le salon de coiffure de Chéryl, les hôtels, les pensions... Il essaie de restaurer un vieux Polikarpov. Amateur de bière, il déteste le vin.
  • Chéryl. Coiffeuse, dont la
         couleur favorite est le rose. Compagne du Poulpe.
  • Gérard. Patron du bar
         restaurant « le Pied de Porc à la Sainte-Scolasse ».
  • Maria. Femme de Gérard.
         D'origine espagnole.
  • Vlad. Aide cuisinier roumain.
  • Léon. Le chien du propriétaire
         du restaurant.
  • Pédro. D'origine catalane. Il a
         pris part dans la lutte contre Franco lors de la guerre d'Espagne. C'est
         un anarchiste, ancien imprimeur. Il fournit à Gabriel faux papiers et armes.
  • Vergeat. Membre des Renseignements généraux. Ennemi intime de Gabriel,
         bien qu'il lui rende quelques services à l'occasion. Son nom correspond à
         Javert en verlan, clin d'œil au Javert des Misérables de Victor Hugo.

Structure des livres

  • Chapitre 1 : le meurtre,
         identité de la victime, mais pas celle du meurtrier.
  • Chapitre 2 : en lisant les faits divers au Pied de Porc, Gabriel prend
         connaissance du meurtre (parfois déguisé en suicide) et décide d'aller
         enquêter.
  • Passage obligé chez Chéryl,
         puis chez Pédro pour récupérer armes et papiers.
  • Durant l'histoire le Poulpe
         doit lire un livre de philosophie, poésie... et boire une bière si
         possible autre qu'un simple demi.
  • Si Gabriel et Chéryl sont en
         couple, chacun peut avoir des aventures.
  • Comme l'animal du même nom, Le
         Poulpe prend souvent des coups (« Pour l'attendrir, faut taper dessus »),
         et sait les rendre.

Dernier chapitre : retour au Pied de Porc,
l'affaire est résolue et le pauvre Gérard ne comprend toujours pas que Gabriel
ait pu résoudre l'affaire

 

Voici quelques titres et couvertures

 

 

 

 

Et encore...

 

"Le Cerise sur le gâteux" J.J. Reboux

"Les pis rennais" P. Dessaint

"Ouarzazate et mourir" H. Prudon

"Vainqueurs et cons vaincus" A. Martin

"Vomi soit qui malle y pense" G. Lefort

"Arrêtez le carrelage" P. Raynal

"Le Saint des seins" G. Nicloux

""Ethique en toc" D. Daeninckx

"J'aurai ta Pau" C. Battisti

"Le Bal des débris" T. Jonquet 



15/03/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 96 autres membres