Le Monde vu de la Cortewilde

Le Monde vu de la Cortewilde

L'UNION FAIT LA FORCE!

L’Union fait la
Force !

Belle et noble devise que celle de la Belgique ! Et tout-à-fait vraie !

 

     Malheureusement pour notre belle
nation, elle est trop rarement ou jamais appliquée. Et pourtant… Pourtant,
d’après moi, c’est là qu’il faut trouver l’origine de la plupart de nos maux.

 

En politique d’abord : les Belges ont toujours été divisés en de nombreuses tendances politiques, qui sont toutes le fruit de circonstances historiques. Il y a d’abord eu les Catholiques
et les Libéraux, qui s’égorgeaient au nom de quelle différence précise ou
fondamentale, qui ont créé deux réseaux d’enseignement parallèles et
identiques, qui ont comme seul effet réel de coûter deux fois plus cher !
Mais sinon : programmes égaux, enseignants aux diplômes identiques,
pourquoi faire perdurer cette cohabitation parfois même haineuse, mais surtout
d’un autre âge et complètement périmée ?

 

Plus tard, fin XIX, sont venus s’ajouter les Socialistes, à une époque où le Capitalisme bourgeois était vraiment cruel et inique avec les travailleurs. Cette arrivée d’un sang
politique tout neuf a fait beaucoup de bien et a forcé les Catholiques à se bouger et à se
ranger un peu (beaucoup) plus du côté des pauvres, ce qui était pourtant le fondement du message du Christ.

 

Aujourd’hui, cette exploitation du prolétariat n’est plus d’actualité : on a créé la protection sociale,
les congés payés, etc., bref tout ce qui participe au bien-être du travailleur.
Tout n’est pas parfait bien sûr, mais je me pose quand même la question de
savoir si ces divisions politiques nées au XIXème siècle sont encore bien réelles et bien nécessaires aujourd’hui.

 

Ma thèse est qu’aujourd’hui, auXXIème siècle, ces querelles politiques nébuleuses sont plus nuisibles que reflets de la liberté de penser et de la démocratie. En effet, 20 siècles plus
tôt, quelqu’un avait déjà compris que le meilleur moyen de régner était de
diviser les forces des adversaires, en les faisant se quereller entre eux !

 

    Et toujours selon moi, partis politiques et syndicats sont eux-mêmes responsables de leur peu d’efficacité face aux problèmes actuels de la société. Ils ont 2 siècles de retard !

En effet, il faut bien admettre que fondamentalement, les différents partis politiques ont tous les mêmes objectifs pour la société, et qui se résument simplement : que chacun
puisse travailler pour faire vivre sa famille, se loger décemment, avoir de
quoi se payer des loisirs simples, une voiture, des vacances raisonnables. Les
gens ne demandent pas des miracles ou des millions, et un budget de l’Etat bien
géré peut y pourvoir. Et tous les partis politiques proposent ce même modèle de
société, à part quelques détails. Alors, pourquoi encore se diviser selon des
appellations ou des couleurs qui ne représentent plus de différences
fondamentales ? Tous les partis ont de bonnes idées. Le malheur, c’est que
quand un parti propose une idée ou une réforme, si bonne soit-elle, les autres,
puisqu’ils sont dans l’opposition, s’empressent d’être forcément contre, alors
qu’ils ont probablement le même avis, mais que comme il ne vient pas d’eux, il
doit rester mort-né ! Si tous les partis acceptaient une fois pour toutes
d’effacer leurs querelles d’identité pour fonder un projet commun, les choses
pourraient enfin changer. Imaginez que demain tous les partis unis acceptent de
décider qu’il n’y aura plus d’austérité en plus pour les travailleurs et qu’on
instaure à ce jour une TVA de 21 % sur la plus-value des actions boursières, ou
un impôt sur cette plus-value identique à celui sur le revenu du travail, on aurait
fait rentrer pas mal d’argent dans les caisses, mais on aurait aussi réconcilié
la population avec ses hommes politiques.

 

    Et même chose pour les syndicats auxquels j’ai deux reproches à formuler.

 

    D’abord, idem que pour les partis politiques : pourquoi continuer à se distinguer, se différencier alors qu’on a les mêmes objectifs ? Ce qui m’énerve le plus lors des manifs,
c’est de voir des dossards de couleurs différentes : on vient revendiquer
ensemble, mais en affichant sa division, ridicule. Je verrais mieux tout le
monde en dossards multicolores : vert-rouge-bleu-… où là on pourrait
vraiment dire « l’Union fait la Force » !

 

    Et alors seconde chose : la division des syndicats en centrales autonomes qui ignorent souvent le combat l’une de l’autre. Quand les métallos font grève, les autres leur reprochent de
bloquer les routes même si on est du même syndicat mais enseignant. Quand les
enseignants font grève, on leur reproche de ne pas garder nos enfants alors
qu’on doit aller au travail, même si on est de la même couleur syndicale mais
du textile, etc. toujours « diviser pour régner » !

 

    Les seuls à se tenir la main, jusqu’au niveau international, ce sont les financiers, ceux qui ensuite viennent nous donner des leçons et nous mettre des ABC- alors qu’eux méritent un triple
zéro : il y a 5 ans, aucune agence de notation n’avait prévu la faillite
de la Grèce, au contraire, elles lui avaient gardé son AA+, des tas
d’investisseurs leur ont fait confiance et se sont trouvés « capital
perdu », et comme aujourd’hui ceux-ci s’apprêtaient à les traîner en
justice, elles se sont mises d’accord pour faire trembler les Etats, histoire
qu’on oublie leurs trafics et leurs fraudes. Mais les Etats eux aussi sont
désunis…

 

    Et si l’Union faisait la Force ? Pourquoi ne pas essayer ?



30/01/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 93 autres membres