Le Monde vu de la Cortewilde

Le Monde vu de la Cortewilde

"Mein Kampf" va être réédité en Allemagne.

 

      C'est le très sérieux journal Le Monde qui l'annonce, "Mein Kampf", le Manifeste idéologique du nazisme, écrit par Hitler en prison en 1928, va être réédité en Allemagne en 2015.

 

       Voici tout d'abord l'article du Monde ( Le Monde.fr ) qui l'annonce, et après, je vous livre mon commentaire...

 

Pour la première fois depuis la seconde guerre mondiale, le livre d’Adolf
Hitler
, Mein Kampf, va être publié en Allemagne. L’Etat régional de Bavière, qui en
détient les droits, va en diffuser une version commentée prévue pour 2015,
a-t-il annoncé mardi 24 avril à l’agence allemande DPA.

 

Le ministre des finances de Bavière, Markus Söder, a annoncé que la décision
avait été prise après plusieurs discussions, notamment avec des juristes. Une
des motivations : « démythifier » cet ouvrage, qui mêle des éléments
autobiographiques et les fondements de l’idéologie nazie. « Nous voulons
clairement
montrer à quel point ce livre, aux conséquences
catastrophiques, est absurde »
, a-t-il souligné à propos d’un ouvrage qui
a servi de base à la politique génocidaire du IIIe Reich.

 

L’objectif est également de rendre aussi « peu attractif commercialement » que
possible toute future publication de cet ouvrage, qui était devenu, à partir de 1936, le cadeau de mariage de l’Etat aux couples
allemands. Quelque 10 millions d’exemplaires en allemand en ont été édités
jusqu’en 1945, selon l’historien Ian Kershaw.

 

DOMAINE PUBLIC

 

L’Etat régional de Bavière détiendra jusqu’en 2015 les droits de Mein
Kampf
(« mon combat »), rédigé par Adolf Hitler lors d’un séjour en prison
en 1924 après une tentative de putsch. Il doit tomber dans le domaine public fin 2015, soit soixante-dix ans après la mort d’Adolf Hitler. A partir de 2016, il sera possible de reproduire le livre sans avoir l’assentiment de l’Etat bavarois, sauf dans les cas « d’incitation à la haine raciale », a précisé M. Söder.

 

La Bavière a jusqu’à présent bloqué toute réédition intégrale ou partielle
pour éviter une exploitation éventuelle du texte par des groupes néo-nazis.
Début mars, une revue éditée par le Britannique Peter McGee, Zeitungszeugen (« journaux témoins »), avait voulu republier des passages de l’ouvrage controversé. La justice allemande avait alors
interdit cette publication, estimant que le projet servirait les écrits du dictateur.

 

MON COMMENTAIRE :

 

Je possède ce bouquin et je l’ai lu de A à Z (beaucoup en parlent mais qui l’a lu?). Bien sûr le contenu est immonde et je ne comprends pas qu’on ait laissé faire Hitler avec un programme pareil. Il y explique tout son programme: comment manipuler la propagande, comment séduire le peuple et
ensuite le mettre à genoux, ce qu’il faudra faire avec les Juifs une fois au pouvoir, comment il traitera les nations conquises (esclavage industriel pour l’Ouest et agricole pour l’Est, le tout pour servir la race supérieure), comment il reniera sa parole dans les traités de paix, etc.

Mais ça ne me dérange pas qu’on le publie : c’est totalement illisible pour le niveau culturel de ceux qui se réclament de cette « droite musclée » qui s’affiche de nos jours et qui croît connaître l'idéologie (mais dans un sens c’est dommage car ils comprendraient à quel point cette idéologie est vide et dangereuse). Phrases longues, raisonnements tordus et incompréhensibles, répétitions, retours en arrière qui
s’entremêlent, élucubrations historiques sur la prétendue civilisation
aryenne…, une logorrhée obscure et infâme. C’est bien vrai, comme dit LE MONDE, que ce livre est absurde.

 

 Mais, mais, mais, la Bête brune est bien présente…

 

Et elle n’est pas morte !...

 

P.S. Et ceux qui aujourd'hui défilent en hurlant, avec ou sans uniforme ou crâne rasé, ne savent pas ou ont oublié que dès qu'Hitler est arrivé au pouvoir, il s'est empressé se faire massacrer toutes les "chemises brunes" qui l'avaient amené au pouvoir en semant la terreur dans les rues, ce qu'on a appelé la "nuit des longs couteaux" organisée par Goëring et Himmler. Eux non plus n'avaient pas lu Mein Kampf, où Hitler explique bien que pour arriver au pouvoir par la force, il faut utiliser des "gros bras" qui tapent d'abord et pensent après. Mais une fois au pouvoir, il faut s'empresser de les supprimer, justement parce qu'ils sont bêtes et dangereux. On passe alors au point 2 du plan : après les chemises brunes (les S.A.)issues des classes populaires, les noires, les S.S., des intelligences fanatisées et fidèles.

 



26/04/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 93 autres membres