Le Monde vu de la Cortewilde

Le Monde vu de la Cortewilde

Philippe & Mathilde à Tournai : "néologismes politiques"

Ce mercredi, le couple princier a visité plusieurs villes de Wallonie Picarde. Ils se sont d'abord rendus à Estaimpuis où ils ont découvert, en compagnie du bourgmestre Daniel Senesael, la fameuse tannerie Masure, qui est devenue très célèbre depuis qu'elle a été choisie par la société VUITTON pour la confection des prestigieux sacs qui font la réputation mondiale de la marque de luxe.

La tannerie Masure est en effet la seule à encore utiliser des méthodes manuelles très anciennes de préparation et de tannage des peaux, qui donnent une qualité hors du commun et inégalable même par les machines les plus sophistiquées. Le cuir reste ici un art noble, puisque réalisé par de véritables "artisans-artistes". Depuis quelques jours, les médias supposaient que le cadeau offert à Mathilde serait probablement un sac personnalisé de la marque prestigieuse. Erreur : Mathilde a reçu une statuette représentant Georges Simenon, tenant à la main un cartable miniature en cuir réalisé par une artiste du cuir locale. Un cadeau bien plus original qu'un "vulgaire" sac Vuitton que tout le monde peut s'acheter (à condition bien sûr d'y mettre le prix...!)

 

Mais ce n'est pas la visite en soi du Prince et de la Princesse qui m'intéresse et qui motive cet article!

 

En effet, il y a quelques jours, j'ai été forcé d'inventer les néologismes de "la petilique" et des "petiliciens" pour désigner les politiciens qui pratiquent la basse politique, la petite politique méprisable, de querelles de clocher, d'opposition et de sabotage d'un projet qu'on aime parce qu'il n'est pas le sien, bref de ceux qui font passer leur intérêt personnel avant celui des citoyens, de ceux qui n'osent plus rien décider en période préélectorale, de peur d'indisposer le moindre électeur...

 

Mais ici, le terme "petilicien" ne suffit même plus! je me vois obligé de créer un néologisme plus dégradant encore, du genre "la soupolitique" des "unterpoliticiens"...

 

En effet, lors de l'arrivée à Tournai des Princes et des personnalités politiques en provenance d'Estaimpuis, le bourgmestre de Tournai, Christian Massy, qui recevait le groupe et qui est l'ennemi politique juré du maïeur d'Estaimpuis Senasael, s'est empressé de lui dire brutalement, à la porte d'entrée de l'Hôtel de ville : "Toi, ta visite s'arrête ici!".

 

Mesquinerie d'enfant de maternelle : "Toi, tu ne viens pas dans mon bac à sable!"

 

Mais quand les Tournaisiens auront-ils donc droit à des dirigeants politiques dont la maturité et le QI dépasse celle d'une hyène ou d'un cloporte?



18/02/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 90 autres membres