Le Monde vu de la Cortewilde

Le Monde vu de la Cortewilde

La Belgique manque d'argent. Trouvons des solutions.

Plusieurs fois déjà, sur Facebook, j'ai lu des réflexions sur le thème "La Belgique n'a plus d'argent. Voici une solution:..."

 

L'intention est louable, mais je crois que les solutions proposées tiennent toujours plus de la symbolique que de l'efficacité. Je m'explique : la plupart des solutions proposées tournent toujours autour de l'idée de "faire payer les gros".

 

D'accord par exemple quand il s'agit de faire cracher les banques qui se sont enrichies avec l'argent de leurs petits épargnants mais qui se sont ensuite empêtrées dans des coups foireux ou des opérations "toxiques". L'Etat dans ce cas a bien sûr l'obligation d'assumer la "garantie" qu'il avait donnée, mais ensuite, il faut que TOUS les bénéfices retournent à l'Etat, et plus à des actionnaires privés.

 

De même, il faut faire passer à la caisse tous ceux qui se sont enrichis avec des actions d'entreprises où les patrons licencient alors que les finances sont saines mais qu'on veut ainsi augmenter encore plus les bénéfices des actionnaires. Une entreprise qui manque de liquide devrait être obligée de d'abord faire payer les actionnaires avant de licencier du personnel.

 

Je  suis par contre beaucoup moins emballé quand on parle du salaire des ministres, de Bart de Wever qui se fout du prix de l'essence. Bien sûr, ça fait toujours du bien de tirer sur les pianistes, mais ça ne sert à rien d'autre qu'à supprimer la musique.

 

Même si nos ministres et tous leurs acolytes étaient 2 fois plus nombreux, et qu'on supprimait la moitié de leurs salaires, ça ne ferait toujours qu'une goutte d'eau dans l'océan de la dette de l'Etat. C'est comme la fameuse idée communiste de la "redistribution des biens": confisquez l'argent des riches pour le partager entre les pauvres. Les pauvres sont tellement plus nombreux que le magot une fois partagé, il y aurait peut-être 5 € pour chacun. La différence : les riches s'empresseraient de fermer leurs usines pour trouver du liquide, les entreprises fermeraient et il y aurait encore plus de pauvres.

 

Je parlais plus haut de goutte dans l'océan. Il y a, selon moi, d'autres domaines dans lesquels il existe des millions de gouttes qui pourraient faire une véritable mer d'argent. Mais qui dit petite goutte, dit NOUS, les petits citoyens. Eh oui, nous ne sommes pas tous tout blancs, et on dit qu'il n'y a que la vérité qui blesse. Mais on dit aussi toujours qu'on veut savoir la vérité. Alors allons-y.

 

D'abord, le travail au noir. Une petite heure par ci, par là, mais ce n'est pas grave. Mais mille heure par ci par là, ça commence à compter... Prenons Comines, 18000 habitants. Combien d'heures au noir la totalité des Cominois effectuent-ils sur une semaine? 1000? 2000? Je suis certain d'être bien en-dessous de la réalité. Prenons encore 1000 heures par semaine. Ca fait quand même 25 EMPLOIS légaux PERDUS : 25 chômeurs à payer, 25 travailleurs qui ne paient pas d'impôts, qui ne cotisent pas pour la mutuelle, les veuves et orphelins, 25 patrons qui ne paient pas d'impôts et de taxes sur ces travailleurs fantômes. Ca fait combien d'euros au total, PAR SEMAINE? Par an? Multipliez ça par le nombre d'heures au noir de toute la Belgique : ça fait combien de vrais emplois en moins? Les 11 Milliards, on les a trouvés, en moins de 6 mois, sans réelle douleur pour les petits citoyens, on a résolu le problème de combien d'emplois en faisant rentrer ces milliards en caisse. Plus besoin de diminuer les remboursements de médicaments, de diminuer le chômage, de retarder l'âge de la retraite (ce qui en plus laisserait des places aux jeunes)...

 

Et d'autres millions de gouttes d'eau, on pourrait en trouver des hectolitres! Toutes les petites gouttes de tricheurs qui font  des grandes rivières d'argent perdu.

 

Il y a tous ces jours de travail perdus à cause de maladies imaginaires ou opportunistes. Combien de jours de travail perdus et pourtant payés à cause de l'absentéisme volontaire? Et là, remarquez que les "ministres" et les "patrons" montrent l'exemple, eux : ils ne sont jamais malades, comme les petits indépendants, est-ce un hasard?

 

Il y a les tricheurs au chômage. (Attention, ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit, il y a vraiment des gens qui ont perdu leur emploi et qu'il faut ABSOLUMENT aider), mais avouons-le, nous connaissons tous des petits malins qui se débrouillent pour voir le travail de loin..., des gens qui trichent sur la cohabitation pour toucher plus, ...

 

Et finalement, toutes ces tricheries, que nous admettons, que nous voyons, auxquelles nous participons peut-être, qui en paie la note? Pas les "ministres", pas "les gros", non, c'est vous-mêmes, car c'est vous qui devrez travailler plus longtemps car certains tricheurs n'ont jamais travaillé, c'est vous qui devrez payer vos médicaments plus cher car certains tricheurs n'ont jamais cotisé, c'est vos enfants qui seront au chômage parce que certains tricheurs prennent le travail aux vrais entrepreneurs qui voudraient bien les embaucher.

 

En comptant bien, les 10 euros que l'on gagne au noir, que l'on soit celui qui les paie ou les reçoit, on les recrache en double à cause du manque d'argent de l'Etat.

 

Ca paraît si simple, mais voilà, pour une fois, ce n'est pas en accusant les autres qu'on trouve des solutions. J'imagine que mon article ne va pas plaire à tout le monde, mais je persiste et je signe. En Belgique, il y a plus de pailles que de poutres! Et c'est tellement plus facile de rejeter la faute sur salaire des ministres...

 

 



30/11/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 93 autres membres