Le Monde vu de la Cortewilde

Le Monde vu de la Cortewilde

La taxation des commerces "à nuisances".

     Hier, un sujet était annoncé à la une : la taxation des commerces à nuisances ». L’article
en pages intérieures traitait donc de cette fameuse taxe sur certains commerces
en particulier, dits « à nuisances ». Comme le pollueur-payeur déjà
bien connu, il s’agirait donc de taper dans le porte-monnaie des « nuiseurs »
(nuisibles ?).

 

                Et l’on  citait trois types de commerces, en plus des boîtes de nuit du Hainaut :
les magasins de nuit, les friteries et les bureaux de paris. Tout cela est
bien, mais je m’interroge un peu sur la notion de "nuisance"…

 

                Pour les fameux night-shops, d’accord, je lis souvent qu’ils sont sources de
nombreux désagréments pour les riverains : achat nocturne d’alcool par des
clients déjà allumés, bruit, délinquance également, comme pour nos fameux
magasins de tabac de Comines ou Bizet, cibles faciles car proches de la
frontière…

 

                Mais pour les friteries et les bureaux de paris, je m’interroge un peu sur le fait
que le journal les associe à des générateurs de nuisances. Je crois que les
communes visent ces deux commerces pour d’autres raisons : les friteries
sont souvent installées sur la voie publique, et les bureaux de paris sont
assimilés à des salles de jeux que l’on se permet donc de taxer plus lourdement
qu’un banal commerce habituel.

 

                Qu’en pensez-vous ?



06/11/2011
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 94 autres membres