Le Monde vu de la Cortewilde

Le Monde vu de la Cortewilde

Les salaires des Belges.

     L'hebdomadaire LE VIF publie cette semaine un article très intéressant sur les salaires des Belges. A cette occasion, il donne des tableaux des différents salaires, dans le public et le privé. Un
exemple? Un simple soldat gagne en débutant 1865,49€ (2109,34 maxi) et son
lieutenant 2873,66 (mini) à 4375,81 (maxi), salaires bruts. Et dans le privé?
Un technicien de base commence à 2435,98€ et un contremaître de maintenance
touche quant à lui 3924,43€. Bon à savoir. (Salaires médians)

 

     Mais ce qui est plus intéressant, c'est que cet article donne la parole à L.V., un Manager spécialisé dans l'étude des rémunération (p.ex. pour conseiller des patrons sur ce qu'offrir pour débaucher un "talent"). Eh oui, vous avez, même ici dans la région, des "chercheurs de têtes" qui essaient d'attirer des travailleurs compétents et réputés ( j'ai eu l'écho il y a deux ans d'excellents soudeurs spécialisés qui avaient été approchés avec force avantages supplémentaires...).

 

     Face à l'opinion selon laquelle le pouvoir d'achat a diminué malgré l'indexation des salaires, L.V. prétend que ce n'est pas aussi vrai qu'on veut bien le croire. Voici pourquoi selon lui.

 

     Au delà de l'indexation automatique, les salaires moyens ont, prétend-il, augmenté de 4 à 4,5%. Explication : le gel des salaires, 1 an ça va, mais au-delà, les entreprises craignent la "fuite des talents", car d'autres offrent plus pour capter les meilleurs. D'ailleurs, 71% des nouveaux embauchés qualifiés continuent, malgré leur embauche, à chercher mieux payé ailleurs! On constate aussi que, en plus des salaires, des entreprises offrent des participations aux bénéfices parfois plantureuses : Audi Belgique a offert une prime de 3000€ à chacun de ses travailleurs et la Poste va faire de même en offrant à la fin de ce mois une prime de 830€ à tous les membres de son personnel. Les employeurs ne sont plus (tous) les esclavagistes que certains prétendent : tous les employés d'Audi sont heureux de cette prime qui récompense leur motivation au travail et leur rendement et tous avouent aimer leur boulot et leur entreprise!

 

     Autre thèse chère à L.V. : les fonctions techniques s'en sortent mieux que les autres. Avant, c'était vrai surtout pour les ingénieurs, mais maintenant c'est valable aussi pour les bons techniciens de base. Eux aussi commencent à recevoir des avantages : GSM, Internet à domicile, voiture de société même pour des ouvriers qualifiés!

 

     On manque donc cruellement de compétences techniques, et on parle déjà de "Guerre des Talents Techniques". Les fonctions technologiques vont être de plus en plus courtisées. Mais malheureusement, les formations techniques supérieures (et même secondaires) ne sont pas assez populaires. Les élèves du secondaire ne sont pas assez motivés, se croyant à tort dans des filières de 2ème classe, où l'on trouve trop d'adeptes du "avec 50%, j'ai assez pour réussir!". Triste mentalité : un jeune qui sort d'une filière de peintre automobile satisfait de ses 60%, que vaut-il? Quand vous payez le prix d'une peinture de votre voiture, accepteriez-vous qu'elle soit à 60% bien peinte? Idem pour un maçon, un garagiste, un menuisier, un plombier... on exige d'eux qu'ils soient parfaits!...

 

     Conséquence : on est obligé d'attirer des spécialistes étrangers. On dit souvent que l'on fait venir de la "main-doeuvre" étrangère pour les sales boulots que ne veulent pas faire les Belges. Mais les sales boulots deviennent de plus en plus nombreux et de moins en moins sales : c'est maintenant du personnel hautement qualifié qu'on fait venir d'ailleurs, puisque les jeunes Belges ne veulent pas se salir, pas se déplacer, pas travailler le week-end, pas faire d'études longues et difficiles. Attention, je ne veux pas généraliser, mais c'est assez souvent le cas.

 

     Et l'on voit aujourd'hui dans nos entreprises de pointe des ingénieurs en informatique indiens, dans nos hôpitaux universitaires des infirmières de salle d'op espagnoles, des chauffeurs de car polonais, des plâtriers irlandais... Et ne croyez pas qu'ils sont moins payés que les autres, c'est même parfois le contraire!

 

    Ma conclusion : on dit que la majorité des jeunes chômeurs sont des sans diplôme et sans qualification. Ce n'est certainement pas parce qu'ils sont plus bêtes que les étudiants indiens ou espagnols, non. Mais, trop gâtés parfois, trop distraits parfois par des préoccupations ludiques (gsm, jeux vidéos, simple "glandage" en classe...) , ils ont perdu toutes les chances d'occuper les beaux emplois que nos entreprises leur offraient. Certaines entreprises s'installent en Belgique malgré les hauts salaires, à cause de la réputation de qualité des travailleurs belges, mais à ce rythme, elles seront obligées d'importer leur main-d'oeuvre hautement qualifiée...

 

    Et il ne restera plus pour les jeunes chômeurs belges que justement ce dont ils ne voulaient absolument pas :  les boulots les plus ingrats et les moins payés, ceux pour les sans diplôme!... Et ils devront dire "oui chef" à des cadres étrangers!...

 



11/04/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 90 autres membres