Le Monde vu de la Cortewilde

Le Monde vu de la Cortewilde

Nombre de donneurs de sang en chute libre...?

C'est Nord-Eclair qui en parle aujourd'hui : le nombre de donneurs de sang est en chute libre à Mouscron : de 360 à 321 en 4 ans. Une baisse de 10%, voilà de quoi inquiéter les hôpitaux!

 

J'ignore malheureusement les chiffres pour Comines, mais j'espère sincèrement qu'ils seront à l'image de ceux des volontaires pour le don d'organes!

 

En effet, il y a déjà quelques semaines, j'avais écrit qu'en Belgique, le nombre de personnes ayant fait enregistrer en mairie leur refus de prélèvement d'organes était de 180000 personnes, contre 120000 déclarations positives seulement. Mais, ô bonheur, Comines sortait du lot de la honte avec 342 accords contre 216 refus. Enfin une ville où la solidarité humaine n'est pas un vain mot. Et, pour cela, je suis fier d'être Cominois! Ayant moi-même été greffé du foie il y a un an, je suis fier de pouvoir citer ces chiffres lorsque je rencontre un médecin de l'équipe médicale qui m'a rendu la vie.

 

Malheureusement, que ce soit pour le sang ou les organes, les chiffres sont là, dans leur froideur inhumaine de l'égoïsme. Et pourtant, puisqu'il est question de chiffres, les statistiques sont là, tout aussi froides : 1 personne sur 8 dans sa vie sera concernée par la question de la transplantation d'organes, que ce soit pour soi-même, pour un de ses enfants ou de ses proches!... De quoi faire réfléchir.

 

Je crois que tout cela n'est qu'un reflet de plus de notre société qui s'enfonce toujours plus dans l'égoïsme et le matérialisme, et qui ne veut plus connaître le sens des mots "donner", "bénévolat", "solidarité"...

 

Mais quand il s'agit de recevoir, de faire valoir "ses droits", là le revirement est complet!

 

Comme partout, les organes à transplanter font cruellement défaut dans notre pays, alors que certains préfèrent voir pourrir dans la terre ou disparaître dans un four crématoire des organes qui pourraient redonner la vie à quelqu'un, à un enfant, à votre enfant...

 

Il y a en moyenne 1200 belges en attente de transplantation, et sur ces 1200, 200 au moins mourront avant d'avoir reçu une greffe. Et cela n'arrive pas qu'aux autres, rappelez-vous : 1 chance sur 8!  Et si c'est votre enfant qui a besoin d'une greffe, il aura 2 chances sur 10 de mourir avant! 1 chance sur 5 : la roulette russe...

 

Alors, oserais-je réfléchir un peu plus et imaginer la notion de "solidarité réciproque" : "je refuse de donner, alors j'accepte de ne pas recevoir!". Et que les organes disponibles soient donnés en priorité à ceux qui ont déclaré en mairie leur accord de prélèvement... Et pourquoi ne pas faire la même chose pour le don du sang. Une sorte d'impôt du sang : un don par personne en bonne santé minimum par an. En cas de refus : tout en bas de la liste des non- prioritaires!

Ce ne serait que pure justice, non?

 

 "Si on veut recevoir, il faut savoir donner!"

 

Qu'en pensez-vous?

 

 



22/02/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 94 autres membres