Le Monde vu de la Cortewilde

Le Monde vu de la Cortewilde

"Tous ripoux!..."

Jeudi dernier à Mouscron, les habitants ont pu rencontrer deux commissaires de police, celui de Mouscron et de Bruxelles, pour leur poser des questions sur le thème de l'insécurité.

 

Et les deux hommes ont bien posé le problème en précisant que la police n'est qu'un maillon, qu'elle dépend de la loi et des moyens qui lui sont donnés. L'un deux a selon moi présenté une bonne explication du phénomène de l'insécurité en précisant que nous sommes face à une société que nous avons produite : une société de consommation où l'avoir prime sur l'être et où pour être quelqu'un, il faut posséder certains biens, parfois hélas par tous les moyens... Autre facteur : l'éducation qui fait problème jusqu'à parfois concerner même les plus jeunes enfants, que la loi protège forcément en tant que mineurs, mais que leurs parents défendent aussi parfois à tort, malheureusement. Le société "des enfants dieux et des veaux d'or"...

 

Et à travers plusieurs questions posées par le public, celui-ci s'est trouvé à l'unisson avec les forces de l'ordre. Tous sont d'accord pour dénoncer par exemple le sentiment d'impunité des petits et moyens délinquants qui se trouvent relâchés immédiatement par la justice, ce qui entraîne la frustration des policiers et la colère des citoyens. On a également remis en question la légalité des "night-shops" qui sont souvent des endroits criminogènes.

 

Par contre, et j'arrive où j'en voulais en venir, un membre de l'assistance s'est cru obligé de poser une question selon moi tout-à-fait indécente : en faisant allusion aux "policiers-ripoux", comme si cette situation était courante et presque admise...

 

Là, on se retrouve une nouvelle fois devant ces "généralisations excessives" qui ont tant de succès auprès des pauvres en esprit mais pas en méchanceté. "Tous les flics sont des ripoux", "Tous les profs sont toujours en vacances", "Tous les chômeurs sont des fainéants", "Tous les étrangers sont des profiteurs"...

 

L'Humanité n'est pas parfaite et ses défauts répondent à des statistiques : si l'on peut affirmer que 10% des humains sont des voleurs, alors on peut sans se tromper prétendre que 10% des flics, mais aussi des profs, des médecins, des soudeurs, des prêtres, des commerçants ... sont aussi des voleurs. Et ils en va ainsi également des pédophiles, des assassins, des escrocs et autres gibiers de potence.

 

Mais là, intervenir dans le débat avec ce genre de réflexion, ça frise la débilité. En tout cas, si tous les cons étaient dans un panier, il ne serait pas assis sur le couvercle!...



11/02/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 82 autres membres